Essences-bois

Quelles essences de bois choisir en fonction des différentes parties de la maison ?

Essences-bois

Quelles essences de bois choisir en fonction des différentes parties de la maison ?

Si vous souhaitez construire une nouvelle maison et que vous envisagez de porter votre choix sur du matériau sur le bois, il est essentiel de bien se renseigner sur les avantages et les inconvénients de ce matériau. Quel type de bois utiliser ? Faut-il en choisir plusieurs types en fonction des différentes applications ? Quels sont les avantages et les inconvénients de tel ou tel type de bois ? Vous trouverez ci-dessous quelques informations qui devraient vous éclairer sur la question.

Le bois est un matériau souvent utilisé dans la construction d’habitations, que ce soit pour la structure initiale au niveau de la charpente, certains sols ou façades et même les meubles une fois que vous serez prêt à emménager. Le bois est de plus en plus prisé car il offre de très nombreux avantages. Il s’agit d’un matériau souple et solide, qui est en plus particulièrement écologique. La certification PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) est la certification la plus répandue en Europe et assure aux acheteurs que le bois acheté provienne bien de forêts gérées de manière durable dans le respect des normes écologiques. Il est d’ailleurs préférable de choisir un bois local afin de diminuer les coûts de transport ainsi que les effets négatifs sur l’environnement.

Différents types de bois pourront servir pour différentes applications. En effet, certains bois devront être plus résistants comme ceux qui serviront de charpente ou d’ossature et qui doivent donc être en mesure de subir des tensions importantes tout en résistant sur le long terme. D’autres seront plutôt choisis pour leurs propriétés esthétiques en fonction de la texture, de la teinte… Ainsi, vous ne choisirez pas la même essence de bois pour vos escaliers, votre terrasse, l’ossature de votre habitation ou encore vos meubles.

Certains bois sont naturellement plus robustes que d’autres, et dans le cas de la construction, le bois ne doit pas comporter plus de 10 % de bois d’aubier, c’est-à-dire la couche qui se situe juste en dessous de l’écorce, qui sera beaucoup moins résistante que les parties près du coeur de l’arbre. L’environnement joue également un rôle particulièrement important car un bois réagira différemment à l’intérieur, à l’extérieur et en fonction de l’environnement et du taux d’humidité…

Les bois peuvent être divisés en deux catégories, avec d’un côté les bois durs et de l’autre les bois tendres

Les bois durs sont généralement utilisés pour les constructions à ossature bois, mais la qualité du bois peut varier sensiblement d’un type à l’autre. Le chêne est particulièrement adapté à la construction, les charpentes et les parquets même si on lui reproche parfois d’être beaucoup plus cher que d’autres types de bois. Le mélèze est lui aussi très résistant et est donc idéal pour la construction. Le hêtre est moins solide et est donc plus souvent utilisé pour les revêtements, les parquets…

Le pin, l’épicéa et le cèdre font tous trois partie des bois tendres. Le pin est particulièrement robuste et est donc utilisé pour la construction. Il est cependant peu résistant à l’eau à l’état naturel. L’épicéa est particulièrement léger tout en étant résistant, ce qui lui permet d’être souvent utilisé pour les constructions. Tout comme le pin, il doit être traité afin de stimuler sa résistance à l’eau. Enfin, le cèdre est souvent utilisé pour les lambris ou les finitions et il résiste particulièrement bien aux conditions météorologiques.

Tous ces bois ont également des teintes différentes pouvant aller du jaune clair, au brun, au rose et même au noir. Certains bois pourront être utilisés tel quel mais certains nécessiteront d’être traités notamment pour les protéger des effets de l’eau, mais également des insectes et des champignons. Des classes de risque sont d’ailleurs établies pour les différents bois en fonction de leur durabilité, en prenant en compte certains aspects environnementaux et climatiques (termites, pourriture, humidité…).

Enfin le prix est également un facteur important, en effet, certains bois plus rares coûteront plus chers, tout comme certains bois qui viennent de l’étranger. De plus, en fonction de votre lieu d’habitation, votre choix pourrait être réduit et les scieries locales pourraient ne proposer qu’un nombre limité de types de bois.

Vous trouverez plus de détails sur les nombreuses essences de bois disponibles (en fonction de leurs propriétés et de leurs usages) sur la page 4 du lien suivant : http://documentation.bruxellesenvironnement.be/documents/IF_Eco-construction_MAT17_Part_FR.PDF

Il est donc essentiel de vous renseigner sur les propriétés des différents types de bois et de définir vos besoins en termes de coût, de confort, d’application, tout en tenant bien compte de l’environnement dans lequel vous vivez.

Comments are closed.